Faire du webmarketing

making-webmarketingQue couvre le terme webmarketing ? Ce n’est pas uniquement une mode, c’est aussi une réalité. Souvent, on parle aussi de cybermarketing, e-marketing ou de mercatique électronique. Cependant, au-delà des termes, le concept en lui-même est relativement explicite. Il s’agit d’utiliser intelligemment les atouts offerts par la toile à des besoins de promotion commerciale. Concernant les méthodes, il est possible de les rattacher à celles de la mercatique traditionnelle. C’est commode pour les commerciaux, pour leur éviter de plonger dans l’inconnu.

Alors qu’en est-il vraiment ? En fait, il s’agit de stratégie, de génération de trafic, de l’examen des performances et de la fidélisation du public cible. Ainsi, on se rend compte déjà que le fait d’exercer toutes ces compétences sur la toile va supposer une présence accrue, fiable et pratiquement tous azimuts.

La stratégie

À ce stade, on définit les objectifs mesurables à atteindre : le nombre de visiteurs par période, le nombre de transactions, le retour sur l’investissement, etc. Par la suite, il faut identifier les moyens permettant de réaliser ces objectifs, et élaborer un plan d’action. En troisième lieu, on passe au contenu du site lui-même qu’il faut concevoir et optimiser.

L’amélioration du trafic

Pour cela, on a recours au référencement naturel et au référencement sponsorisé. Cependant, il faut travailler honnêtement et ne pas essayer de berner les moteurs de recherche par des méthodes inavouables. En d’autres termes, éviter de troquer son chapeau blanc (white hat) contre le chapeau noir (black hat) des spammeurs.

La présence sur la toile

Outre un référencement optimisé, la présence sur Internet passe généralement par la participation aux réseaux sociaux de tous genres comme YouTube ou LinkedIn. Il est recommandé de s’efforcer de bien entretenir sa réputation, et peut-être d’utiliser des logiciels appropriés pour systématiser ses actions et en assurer le suivi.

Il est aussi possible d’entreprendre d’autres techniques, par exemple l’e-mailing, le remarketing, la publicité électronique, etc. En vérité, ces nouvelles techniques ont déjà contribué à l’évolution des comportements de plusieurs entrepreneurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *